Véronique est Psychologue de formation, elle avait du temps et besoin d’un complément de revenu.

Véronique conseillère Vendeuse indépendante Saporissimo

Elle nous raconte son parcours, son investissement de départ, comment la société pour laquelle est travaille l’a aidée dans ses débuts de Conseillère vendeuse à Domicile!

Depuis Septembre 2014, elle s’épanouit en tant que Conseillère culinaire pour une marque de Gastronomie Italienne : Saporissimo !

Pourquoi avoir choisi la vente directe ? C’est assez éloigné de votre activité principale…

C’est vrai, je n’y aurais pas songé si je n’avais pas rencontré Hugues (Percie du Sert, le fondateur de Saporissimo). Je cherchais avant tout une activité compatible avec mes souhaits : conviviale, enrichissant, avec du relationnel et surtout compatible avec ma vie de famille.

Vous avez choisi de présenter les produits Saporissimo. Comment fait-on pour choisir une marque, il y a aujourd’hui une offre si importante !

Ce qui m’a séduit, c’est l’aspect naturel et sain des produits. Tous les produits proviennent de petits producteurs locaux italiens ! Je pense qu’aujourd’hui, les gens aiment bien savoir ce qu’ils ont dans leur assiette. C’est que j’aime partager également. En fait, les produits parlent d’eux-mêmes et les ventes se font assez facilement !

J’ai tout de suite adhéré également à l’esprit Start up Française.

Soirée culinaire Saporissimo

Par contre, vous n’êtes pas du tout commercial à la base. Ce n’est pas trop dur de vendre des produits ?

La partie commerciale n’est pas forcement la plus facile. Mais j’ai suivi des formations pour apprendre à redater – ce qui est vital dans ce métier de vente directe.

Et puis, tout dépend la manière dont vous présentez les choses. Pour ma part, je propose un service : une belle soirée qui ne coûte rien et où l’on apprend plein de choses ! J’offre un produit et des dégustations de qualité. Ensuite les choses se font naturellement !

 

Quand on parle de vente à domicile, les gens sont souvent bloqués par un kit de démarrage onéreux ? Est-ce que cela a été votre cas ?

Chez Saporissimo, il y a un investissement initial de 200€. Cela peut paraître lourd, mais si on réalise 9 dégustations en 3 mois (soit 3 par mois seulement), il nous est remboursé intégralement !

 

Parlez-nous de vos débuts ? Comment fait-on pour se lancer et dater ses premiers rendez-vous ?

C’est la clé du succès effectivement. Hugues (Percie du Sert , PDG de Saporissimo) m’a proposé, comme à toutes ses conseillères de venir à ma première réunion de lancement. Je devais juste inviter une quinzaine d’amis. Hugues leur présente la société et anime la soirée en proposant un petit jeu. Chaque personne qui organise une vente chez elle peut gagner une bouteille. C’est très ludique et surtout, cela m’a permis de dater mes 9 premières soirées de dégustation !

Le fait que ce soit une personne « extérieur » qui prenne les rendez-vous est très important.

Ainsi, je procède de la même manière avec mes recrues et c’est assez efficace !

Pour les personnes qui hésitent encore, pourriez-vous nous donner 4 arguments pour rejoindre Saporissimo ?

J’ai choisi ce métier car proposer en Vente à domicile des produits alimentaires et Italiens touchent un public très large avec des pouvoirs d’achat très différents.

La Vente à Domicile se développe énormément en France. Elle est mieux connue et intégrée dans un système comportemental d’achat. Le Statut de VDI est encadré et très simple et se combine facilement avec d’autres activités. Peu de job le permettent.

J’aime être indépendante et gérer mon emploi du temps et mon Chiffre d’affaires. Je n’ai pas de pression si ce n’est celle que je m’impose.

Et puis, j’ai beaucoup apprécié également les outils de formation et l’accompagnement de Saporissimo.

https://blog.unjourunevente.com/wp-content/uploads/2019/11/Copie-de-Salarié-Vente-Directe-2.jpg