La semaine dernière a été riche d’actualités dans la vente à domicile avec l’organisation de deux salons dédiés aux VDI, l’arrivée du premier e-commerçant français de l’habillement dans ce secteur et un point sur l’activité des ex-salariés d’Aubade.

Deux salons sur la vente à domicile organisés le week-end dernier

Jeudi 23 octobre, à l’initiative de la Cité des Métiers, un mini-forum a été organisé dans les locaux de la Maison de l’Emploi et de la formation de Bohain (Picardie). Le Courrier Picard y consacre un article en soulignant l’attrait de ce secteur pour les demandeuses d’emploi. Le journal nous livre le témoignage de Marie-Line Lefèvre, vendeuse de lingerie fine de qualité

“Ce n’est pas du made in China. Une partie de ces soutiens-gorge est destinée aux femmes qui ont malheureusement connu la maladie. Celles qui ont subi une reconstruction mammaire. «  Ces produits existent aussi en pharmacie, mais pas avec notre qualité. Nos articles sont vraiment adaptés », assure Marie-Line. Est-ce que l’on gagne sa vie en tant que vendeuse à domicile ? «  Oui, mais il faut faire des kilomètres. Je vais dans des grandes villes : Saint-Quentin, Lille, Valencienne…  », énumère la conseillère en lingerie.(…). On y lit aussi le vécu de Gwenaëlle, originaire de Vaux-Andigny «Au départ, c’était un complément de revenus. Finalement, c’est devenu un jeu. Cela m’a tellement plus que j’ai délaissé mon emploi de coiffeuse pour me lancer à fond dans la vente à domicile  ».

Pour lire tout l’article sur le Courrier Picard  

A Houchin a eu lieu Dimanche 26 octobre, le 1er salon de la vente à domicile avec une vingtaine d’exposants sur la mode, les parfums, les bijoux, les sous-vêtements… Sylvie Gayot, qui habite Houchin, fait de la vente à domicile depuis 25 ans. Et confie à la Voix du Nord les avantages de ce réseau pour les consommateurs : « Les produits sont certes un peu plus chers qu’en magasin, cependant ce ne sont que des produits de qualité, pour la plupart fabriqués en Europe. Lorsque l’on se rend à ce genre de réunion vente, on bénéficie d’un conseil personnalisé, on ne repart qu’avec ce dont on a besoin, au final on aura moins dépensé qu’en allant en magasin. L’hôtesse, celle chez qui a lieu le rendez-vous, recevra un cadeau. Les commandes seront livrées chez cette personne qui livrera à son tour les produits de ses amies. » Retrouvez l’intégralité de l’article sur la Voix du Nord

redouteLa Redoute s’installe dans votre salon avec MyDressing@Home

La Redoute lance MyDressing@Home, un concept de vente à domicile qui permet à 10 clientes ambassadrices d’organiser chez elles une soirée shopping avec une Box Mydressing@Home, avec catalogues, playlist, invitations, et en recevant 100 articles phares de la collection. Des vêtements, des accessoires des marques de La Redoute : Soft Grey, Mademoiselle R et Laura Clément. Et les pièces exclusives des créateurs de la saison (Jacquemus, ba&sh).

Plus d’informations sur e-marketing

Indiscrète : la marque de vente à domicile des ex-Aubade 

indiscreteDes anciens salariés d’Aubade, Didier Degrand, Christelle Bois et Béatrice Mongella, licenciés dans le cadre du plan social, ont créé en 2010 leur marque de lingerie, Indiscrète, à Chauvigny. Aujourd’hui, le réseau compte 27 employés et 120 vendeuses à domicile.

La vente à domicile est l’unique mode de commercialisation des sous-vêtements made in Chauvigny. Et la marque continue de grandir. «On embauche en moyenne une ouvrière chaque trimestre», se réjouit Didier Degrand.

Retrouvez l’intégralité de l’article sur http://www.charentelibre.fr/2014/10/22/indiscrete-le-nouveau-dessein-des-ex-aubade-video,1921107.php

 

https://blog.unjourunevente.com/wp-content/uploads/2019/11/Copie-de-Salarié-Vente-Directe-2.jpg