Le baromètre de la vente directe 2021 : un secteur qui se porte bien!

Le 6 octobre dernier, la FVD a dévoilé le baromètre annuel de la Vente Directe sur l’année 2021 ! UnjourUnevente a assisté à cette conférence de presse afin de vous donner toutes les informations sur votre secteur d’activité !

La vente directe se porte bien avec un chiffre d’affaires de 4 581 milliards d’euros en 2021 soit une croissance de 2% par rapport à l’année 2020. C’est le signe d’une reprise économique de notre secteur sur 2021 ! Une entreprise de vente directe sur 2 déclare avoir progressé en chiffre d’affaires sur les 5 dernières années.

En 2021, la vente directe compte 706 632 personnes travaillant (vendeur à domicile indépendant) dans ce secteur. Ce chiffre est en recul de 1% par rapport à 2020 mais indique un retour à la normale après une forte augmentation à la suite de la période du Covid.

Regardons maintenant les profils des forces de vente de ce secteur !

La vente directe est représentée en majorité par des indépendants ce qui offre à ces personnes de nombreuses possibilités de carrière et une forte autonomie! D’ailleurs une récente étude menée en collaboration avec la FVD et l’IFOP sur l’évolution des métiers de la vente directe, a montré que travailler en vente directe, est source de plaisir et de satisfaction!

 

 

 

★ Le profil des vendeurs indépendants

Les indépendants de la vente directe restent majoritairement des femmes mais cette profession attire de plus en plus d’hommes avec une progression de 5% !

Les forces de vente rajeunissent ! En 2021,  plus des 2/3 des indépendants ont entre 25 et 44 ans  et on observe une hausse de 4% de la part des 25-34 ans par rapport à 2020.

69% des indépendants ont une ancienneté supérieure à 1 an contre 64% en 2020. Ce chiffre montre la stabilité des réseaux !

Ces vendeurs indépendants sont recrutés par différents canaux :

  1. la parrainage
  2. les réseaux sociaux
  3. les réseaux de clients

 

Les entreprises de vente directe peinent parfois à recruter par :

  1. la méconnaissance du secteur
  2. la pénurie de candidats
  3. la faible notoriété de l’entreprise

Pour aider à l’amélioration de l’intégration des vendeurs, les entreprises mettent en place de plus en plus d’outils dont de la formation est des plans de rémunération attractifs !

 

 

💡 Envie de démarrer une activité de vente directe en tant qu’indépendant ? Découvrez les offres d’emploi de nos marques partenaires et déposez votre candidature en ligne en cliquant ici

 

★ Le profil des salariés

La répartition hommes/femmes se stabilise chez les salariés de la vente directe.

Les salariés sont globalement plus âgés que les indépendants avec tout de même une hausse de 2% des moins de 25 ans par rapport à 2020 !

On observe une augmentation de 6% de la part des VRP non exclusifs.

Ces salariés sont recrutés par différents canaux :

  1. La cooptation
  2. Les réseaux de clients
  3. Les petites annonces

 

 

Les entreprises de vente directe peinent parfois à recruter par

  1. la méconnaissance du secteur
  2. la pénurie de candidats
  3. le profil des candidats

Pour aider à l’amélioration de l’intégration des vendeurs, les entreprises mettent en place de plus en plus d’outils dont des formations et des perspectives d’évolution !

 

 

★ Un secteur qui évolue

Le secteur de la vente directe évolue et s’adapte sans cesse pour répondre au mieux aux demandes de ses acteurs et clients :

  • Des nouveaux vendeurs : le secteur accueille de plus en plus des vendeurs des  générations Y et Z. La vente directe se digitalise en proposant de plus en plus des outils digitaux pour des vendeurs de plus en plus connectés.
  • Des nouveaux consommateurs : la crise a modifié les comportements d’achats des consommateurs et les entreprises de vente directe doivent se réinventer.
  • Un acte de vente qui évolue : le digital est de plus en plus présent et il est nécessaire de le prendre en compte. 2/3 des entreprises déclarent qu’entre 50 %et 100% des ventes seront liées au digital.  1/3 déclarent que les ventes se feront à 80 % en présentiel et 20 % en digital.

En conclusion, la vente directe est un secteur qui va continuer à progresser tant en chiffres d’affaires qu’en effectifs. Ce secteur est attractif pour les vendeurs et les entreprises. Il doit cependant continuer à évoluer en prenant  en compte les nouveaux comportements avec l’intégration du digital qui est de pLus en plus présent.

💡 Retrouvez toutes les informations et conseils professionnels dédiées aux vendeurs à domicile sur UnjourUnevente!

Chiffres issus du baromètre annuel de la vente directe 2021 par la FVD