Interview Fanny Reniou, Responsable de la Licence Professionnelle en Vente Directe

 La promotion de Licence Professionnelle en Vente Directe va bientôt finir sa première année. D’autres étudiants vont intégrer ce cursus particulier. Il est temps de faire le point sur cette première formation dédiée à la Vente Directe !

 Nous accueillons aujourd’hui Fanny Reniou en charge de cette Licence Professionnelle.

Fanny Reniou

Un jour Une vente: Fanny, quel est le bilan de cette première année d’existence de la Licence Professionnelle en Vente Directe?

Fanny Reniou: Le bilan est extrêmement positif aussi bien pour nous, étudiants et enseignants, que pour les entreprises. Les entreprises sont ravies du travail fourni par les alternants qu’ils ont choisis et ces derniers sont plus que satisfaits des missions qui leur ont été confiées.

Ils sont enchantés de leur découverte de l’univers de la vente directe qu’ils trouvent riche et humain. Les 13 étudiants ont extrêmement évolué depuis que je les ai rencontrés lors des admissions. Ils ont mûri et sont devenus des experts de la vente directe, c’est impressionnant.

Ils sont aujourd’hui capables de conseiller des entreprises sur l’intérêt de se lancer en vente directe, comme ils ont notamment pu le démontrer à travers des cas réels d’entreprises sur lesquels nous les avons fait travailler.

UJUV: Qui a pris l’initiative de créer cette formation spéciale Vente Directe ?

FR: La Fédération de la Vente directe et l’UPEC (Université Paris Est Créteil), notamment l’IUT de Créteil-Vitry, ont étroitement collaboré  pour voir aboutir le projet. Cette formation découle d’un réel besoin des entreprises de vente directe qui souhaitent se professionnaliser et bénéficier d’expertise (en marketing digital par exemple).

UJUV: Quelles sont les principales matières enseignées ?

FR: Différentes Unité d’Études (UE) sont proposées, 5 au total. La première correspond aux « Fondamentaux de la vente directe » tels que l’Économie et la fiscalité de la vente directe, les spécificités juridiques du secteur de la vente directe ou encore la prospection commerciale et vente.

Dans la seconde UE il s’agit de matières liées au marketing telles que la gestion de la relation client ou encore le comportement du consommateur.

Dans la troisième UE, des matières plus en lien avec le management sont proposées avec par exemple des cours de techniques d’animation commerciale, de stratégie de distribution multicanal et digitale. L’UE 4 est celle du projet tutoré qui consiste à mener un projet de A à Z en lien avec une problématique de vente directe et l’UE 5 du rapport d’activité en entreprise.

Les cours, qui durent chacun 40 heures, sont assurés par des professionnels du secteur mais également des enseignants. Ceci crée une complémentarité intéressante pour chaque matière.

 

UJUV: Vous êtes en phase de sélection de nouveaux candidats. Quels  profils recherchez-vous ? Faut-il avoir un cursus ou un niveau d’étude particulier?

FR: Il faut nécessairement avoir validé un bac+2 pour intégrer la licence professionnelle. Généralement les candidats proviennent de DUT TC ou GEA, BTS communication, commerce international, NRC ou MUC mais nous avons également des profils plus atypiques ayant deux années universitaires validées en anglais ou économie par exemple.

Cette année, nous avons un étudiant venant d’un cursus en cinéma et qui avait une expérience de VDI de plusieurs mois. C’est intéressant aussi ! Nous sommes ouverts à différents profils pourvus qu’ils soient en affinité avec la vente directe et ses enjeux et puis qu’ils démontrent une réelle motivation.

UJUV: Les premiers étudiants issus de cette Licence vont se retrouver sur le marché du travail. A quels types de postes peuvent-ils prétendre ?

FR: J’ai hâte de voir ce qu’ils vont devenir, c’est la première promotion ! Certains vont être recrutés par leur entreprise actuelle et d’autres seront sur le marché.

Ils seront tous à même de travailler auprès des clients, des hôtesses, et des conseillers, afin d’optimiser leur activité. Ils assureront l’interface opérationnelle entre la direction et le réseau de vente en tant qu’assistant marketing, ou encore responsable administration des ventes.

En d’autres termes, ils occuperont majoritairement des fonctions de marketing et management et donc d’accompagnement des distributeurs.

 

UJUV: Concrètement, si je souhaite m’inscrire et suivre cette licence. Que dois-je faire ?

FR: Il faut s’inscrire sur le site Ciell2 ( www.idf.iut.fr) puis télécharger le dossier de la licence professionnelle « Marketing et Management de la Vente Directe » (menu déroulant) et l’envoyer à la scolarité de l’IUT.

Le dossier à constituer comprend plusieurs documents administratifs comme le justificatif de l’obtention d’un bac+2, nécessaire pour intégrer la licence professionnelle mais également un CV et une lettre de motivation pour nous comme pour l’entreprise visée.

Il est important que celle-ci soit réellement personnalisée et mette en valeur l’adéquation du projet professionnel du candidat au diplôme visé.

 

UJUV: Merci beaucoup!

 

« Les 13 étudiants ont extrêmement évolué depuis que je les ai rencontrés lors des admissions. Ils ont mûri et sont devenus des experts de la vente directe, c’est impressionnant. »

« Il faut nécessairement avoir validé un bac+2 pour intégrer la licence professionnelle. […] Nous sommes ouverts à différents profils pourvus qu’ils soient en affinité avec la vente directe et ses enjeux et puis qu’ils démontrent une réelle motivation. »

« J’ai hâte de voir ce qu’ils vont devenir, c’est la première promotion […] ils occuperont majoritairement des fonctions de marketing et management et donc d’accompagnement des distributeurs. »

 

https://blog.unjourunevente.com/wp-content/uploads/2019/11/Copie-de-Salarié-Vente-Directe-2.jpg