cumul pole emploi et VDIUn demandeur d’emploi qui se lance en vente directe peut continuer de percevoir des allocations chômages telles que l’ARE ou l’ASS. Il devra néanmoins se soumettre à certaines conditions, comme rester inscrit à Pôle emploi, continuer d’effectuer des recherches et ne pas dépasser un certain revenu.

Même si la vente directe  peut occuper à plein temps et avec une rémunération tout à fait correcte, il n’est pas évident pour tout le monde de parvenir à cet équilibre dès le lancement de l’activité. Pour les personnes inscrites à Pôle emploi qui souhaitent se lancer tout en percevant une partie de leurs allocations, sachez que c’est possible ! Le Guide pratique du VDI 2013 rappelle en effet que la législation autorise le cumul de l’allocation avec une rémunération tirée de l’exercice d’une activité de vendeur à domicile indépendant (VDI). En toute logique, ce maintien est soumis à quelques conditions.

Cumul limité dans le temps
Dans le cadre de la perception de l’Aide au retour à l’emploi (ARE), le vendeur doit demeurer inscrit sur la liste des demandeurs d’emploi et doit continuer d’accomplir “des actes positifs et répétés de
recherche d’emploi.” Il doit aussi être vigilant à ce que les revenus déclarés au titre des assurances sociales (les commissions brutes ou les marges brutes sur lesquelles est basé le calcul de cotisations sociales par l’entreprise) ne dépassent pas 70 % de la rémunération antérieure à la fin du contrat du travail qui a rendu possible l’ouverture du droit à l’ARE. 

Pour lire la fin de l’article sur Vente Directe Magazine, cliquez ici

Formez vous