assurance-autoLa loi oblige tout vendeur à déclarer l’usage professionnel qu’il fait de son véhicule privé à son assureur.  Tout manquement à cette obligation conduit à la nullité du contrat d’assurance auto.

Il serait dommage de freiner votre activité par un défaut de sécurité.

En tant que VDI, vous êtes amené(e) à utiliser votre voiture pour animer des réunions, livrer des marchandises chez vos clients, assister à des salons. Savez-vous que votre assurance privée ne couvre ni les dommages subis par votre véhicule ni ceux causés à un tiers en cas d’accident ?

Pour travailler l’esprit serein, vous avez deux options : la première est d’informer son assureur auto de sa profession, il majorera alors votre prime pour couvrir cet usage. La deuxième option est plus avantageuse financièrement et consiste à prendre une assurance auto complémentaire. Pour une somme très modique, aux environs de 5 à 6 euros par mois, cette assurance couvre jusqu’à deux véhicules avec les mêmes garanties que votre contrat auto privé.

Un assureur comme Quadrivium, spécialisé dans la vente à domicile, s’adresse à tous les vdi quel que soit leur statut et permet d’étendre le contrat privé au domaine professionnel. Par exemple, si vous avez assurer votre véhicule tous risques pour son usage privé, il garde cette garantie pour un usage professionnel et pour une somme toujours de 6 euros/mois. Vous aurez aussi les mêmes franchises mais avec portée différente

Avantage majeur, en cas d’accident, votre assureur complémentaire se substitue à l’assureur privé, donc vous n’avez pas de perte de bonus et pas de surprime.

En conclusion, même si vous exercez votre activité de vendeur à domicile occasionnellement, il vaut mieux avoir l’esprit tranquille et voyager couvert en toute situation. Pour plus de sécurité, vous pouvez également souscrire un contrat d’assurance marchandise.

Ces informations sont issues du Webinaire animé mardi 13 janvier par Laetitia Romano de Quadrivium.

Formez vous